Archive pour janvier, 2009

Galettes d’avoine (2 personnes – accompagnement – moins de 0.5€ par personne)

Les flocons d’avoine, ou du moins l’avoine je connaissais comme aliments pour chevaux dans un premier temps, puis comme céréales sans trop de goût pour des déjeûnés hypocaloriques.

Mais je ne savais pas qu’on pouvait les manger en salé !

C’est en me balladant sur le superbe forum Supertoinette (http://www.forums.supertoinette.com) que j’ai découvert les galettes de flocons d’avoines.

J’ai essayé et adopté !

La recette a été déposée par AAlexandra

1 verre de lait (0.85 le litre, soit moins de 0.17€ le verre)
1 verre de flocons d’avoines (0.89 les 500grammes pour le poids, on doit utiliser moins de 100g je pense, soit au max 0.18€)

1 oeuf (3€ les 30, soit 0.1€ pièce)
sel poivre

un peu de fromage rapé (1.45€ les 200g, soit 0.36€ pour le plat)

 

 

Mélanger le lait et l’avoine. Normalement laisser reposer 30 minutes jusqu’à ce que les flocons aient absorbés les flocons.

Perso je rajoute plus de flocons et laisse reposer 15 minutes quand je peux.

J’ai ensuite rajouter l’oeuf, le sel et poivre ainsi que le fromage.

 

Bien mélanger et faire cuire des tas qu’on applati avec le dos de la cuillère à sec dans une poëlle anti-adésive a feu moyen.

Dès que la galette se tient un peu, la retourner et finir de cuire.

 

L’avantage de cette recette c’est que ça fait une bonne source de féculents et ça change des pommes de terres.

C’est bien consistant et avec un verre je nourri 2 bons mangeurs en les utilisant comme « légumes ».

Même réchauffées ces galettes sont très bonnes. :)
On peut varier a l’infinie en ajouter des herbes, du curry, des lardons, etc.

 

Voilou, bon appêtit. :)

Publié dans:Les temps sont durs ! |on 30 janvier, 2009 |Pas de commentaires »

Les temps comme les oeufs sont durs !

Voilà un titre qui annonce une nouvelle rubrique, celle des temps difficiles, des fins de mois assez moroses, bref, le quotidien de plus en plus de monde.

Que vais-je mettre dans cette rubrique ? Ce que je cuisine en limitant au maximum le coût.

Mais ce n’est pas le tout de faire des trucs pas chèrs, il faut que ça passe l’aval de Chéri. Un amateurs de bonne chair qui ne veut pas trop sacrifier le bon pour le pas cher.

Dans la mesure du possible je tenterais de mettre le prix de plats préparés. Histoire de donner une idée. :)

Publié dans:Non classé |on 30 janvier, 2009 |Pas de commentaires »

Gigot des 7 heures

Il paraît que ce mode de cuisson du gigot viendrait des lavandières qui, le matin, déposaient le gigot dans le four à pain du boulanger et revennaient une fois la corvée de lessive terminer le ramenner pour manger le soir.

Vrai ou faux, cette cuisson m’a fort intrigué. Cuire de l’agneau durant 7 heures ? Mais ça doit être du carton ! Et bien… Je vous laisse juger !

Avant cuisson :

dsc00680.jpg

dsc00681.jpg

Après 7 heures de cuisson :

dsc00682.jpg

Sympatique non ?La viande goûteuse, d’une tendreté surprenante. Que du bon.

Petit bémol, la dernière fois je l’avais réalisé avec de l’épaule d’agneau désossée et là c’était top, encore mieux que là.

Alors comment j’ai fais ? C’est très simple.

Ingrédients :

1 morceau d’agneau au choix (gigot, épaule, jarret) de préférence désossé.

2 ou 3 cuillères à soupe de moutarde de Meaux au miel (au pain d’épice c’est sympa aussi). (pour trouver où l’acheter voir dans la section Liens; ^^)

1 bonne cuillère a café d’ail coupé finement (il existe aussi de la pulpe d’ail au rayon frais des supermarché bien pratique pour ça aussi)

Sel,  Poivre.

Oignons émincés
Recette :
Mélanger dans un bol la moutarde, l’ail le sel et le poivre.

Badigeonner la pièce de viande.

La placer dans le plat.

Ajouter les oignons émincés et tout ce que vous voulez avec (tomates etc) avec un verre d’eau (pour ne pas que la garniture ne brule).

Mettre a four froid à température la plus basse possible (mon four va a 120°C au minimum).

Laisser cuire doucement.

De temps à autres retourner la viande et l’aroseravec le jus.

Au bout d’environ 5 heures c’est cuit. Mais il ne faut pas hésiter a regarder si c’est cuit. La viande est confite lorsque l’on peut retirer des morceaux avec une cuillère (sisi je vous jure que ça marche !)

Publié dans:Cuisine |on 9 janvier, 2009 |Pas de commentaires »

Le Gîte des Ripisylves |
DINE |
Le train de Jules |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1255xl
| ninicréations
| nous